Adhérer à  l’association

Devant la baisse annoncée et programmée de nos financements publics, nous faisons appel à vous pour continuer l’aventure commencée depuis bientôt trente cinq ans.

Je soutiens Radio Collège :

  • J’adhère
  • Je donne
  • Je parraine

Budget annuel moyen : 75 000 €

  • FSER (Fonds de Soutien à l’Expression Radiophonique) : 68 %
  • CDA de La Rochelle (Contrat urbain de cohésion sociale) : 13 %
  • Communes : 3,5%
  • Prestations et actions (Aide méthodologique technique) : 8,5%
  • Cotisations et dons : 7 %

Répartition :

  • SALAIRES + CHARGES : 77 %

  • FONCTIONNEMENT : 20 %

  • INVESTISSEMENT : 3 %


Les différentes possibilités de soutien :

L’adhésion

Elle est valable pour toute l’année civile en cours.

 Individuelle, d’un montant de 10€, elle vous donne le droit de siéger dans les assemblées générales et de prétendre à être élu au Conseil d’administration de l’association.

 Personne morale, Association, établissement scolaire, d’un montant de 30€ elle donne la possibilité à tout l’établissement de travailler en collaboration avec l’association Radio Collège dans le cadre de projets pédagogiques. Elle donne au représentant de l’établissement, le droit de siéger dans les assemblées générales et de prétendre à être élu au Conseil d’administration de l’association.

 

Le Don

60 % du montant des dons à Radio Collège

sont déductibles de l’impôt.

Toute association déclarée, peut, sans obligation déclarative, recevoir des dons effectués spontanément sous forme :

  • D’argent (Chèques, Virements, Espèces etc…)
  • Bien meubles (Outils, Ordinateurs, Chaises, Tables etc…)

Ces dons peuvent permettre aux donateurs de bénéficier de réductions d’impôt, si l’association répond à deux conditions :

  1. Poursuivre un but d’intérêt général dans les domaines social, éducatif, sportif, scientifique ou culturel
  2. Remettre aux donateurs un reçu conforme à la réglementation fiscale

Le parrainage/sponsoring

Un sponsor est une entreprise qui soutient une personne, un organisme ou une action d’intérêt général (culture, santé, social, etc.), non pas dans un but philanthropique comme pour le mécénat, mais à des fins commerciales. Cette activité de soutien (baptisée « sponsoring » ou « parrainage ») se fait moyennant l’octroi en retour de contreparties comme la promotion des produits et services de l’entreprise sponsor, ainsi que sa notoriété et son image de marque.

Le fait d’être un sponsor permet de déduire les dépenses engagées du résultat fiscal de l’entreprise. Cette déduction est conditionnée au fait que les dépenses doivent avoir un intérêt direct pour l’exploitation de l’entreprise ; pour remplir cette condition, il faut que l’entreprise soit identifiable (avec par exemple son logo sur des affiches) et que la somme versée soit cohérente avec les contreparties attendues.

Au-delà des cotisations et des ressources provenant de leur activité, les associations peuvent faire appel à l’extérieur, entreprises ou particuliers, pour réaliser les actes correspondant à leur objet social.

Le mécénat d’entreprise

Soutien financier ou matériel, en technologie ou en compétences, apporté par une entreprise à une action, une oeuvre, une entité d’intérêt général ou reconnue d’utilité publique et ce, sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire.

Si le bénéficiaire est éligible au mécénat déductible, le don ouvre droit à certains avantages fiscaux pour les entreprises :

  • 60 % du montant des dons sont déductibles de l’impôt sur les sociétés

Le calcul de la déduction s’applique dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires annuel hors taxes. Avec possibilité de report sur 5 ans si le don excède cette limite mais toujours en respectant celle des 0,5 % de CA HT.

  • 25 % du montant des dons peuvent être alloués sous forme de contreparties en communication et relations publiques pour l’entreprise. Sans plafonnement.

Ces contreparties peuvent prendre la forme de billets pour les spectacles, visites privées, mise à disposition d’espaces de réception, insertion du logo de l’entreprise sur un catalogue d’exposition…

Quelques conditions :

  • L’activité, l’oeuvre, l’organisme bénéficiaire… doit être d’intérêt général
  • L’activité du bénéficiaire est non lucrative et non concurrentielle
  • La gestion du bénéficiaire est désintéressée
  • L’activité du bénéficiaire ne profite pas à un cercle restreint de personnes