CIMADE

Il n’y a pas d’étrangers sur cette Terre

Être avec, défendre, résister et témoigner, avec la CIMADE, luttons contre les préjugés à l’égard des migrants

A retrouver à 8h et à 18h sur Radio Collège

Florilège  ? :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Cimade a pour but de manifester une solidarité active avec les personnes opprimées et exploitées. Elle défend la dignité et les droits des personnes réfugiées et migrantes, quelles que soient leurs origines, leurs opinions politiques ou leurs convictions.

ACCUEILLIR ET ACCOMPAGNER

Chaque année, La Cimade accueille dans ses permanences plus de 100 000 personnes : migrants, demandeurs d’asile et réfugiés. Elle héberge près de 200 demandeurs d’asile et réfugiés dans ses centres de Béziers et de Massy.

AGIR AUPRÈS DES ÉTRANGERS ENFERMÉS

Présente dans huit centres de rétention administrative pour accompagner et aider les personnes enfermées dans l’exercice de leurs droits, La Cimade agit également dans 75 établissements pénitentiaires.

CONSTRUIRE DES SOLIDARITÉS INTERNATIONALES

En collaboration avec des associations partenaires dans les pays du Sud, La Cimade travaille autour de projets liés à la défense des droits des personnes migrantes dans les pays d’origine, de transit et d’accueil. Elle participe à la construction de la paix en Israël-Palestine.

TÉMOIGNER, INFORMER ET MOBILISER

La Cimade intervient auprès des décideurs par des actions de plaidoyer. Elle informe et sensibilise l’opinion publique sur les réalités migratoires : mobilisations, presse, site Internet, réseaux sociaux, festival Migrant’scène. Elle construit des propositions pour changer les politiques migratoires.

QUELQUES CHIFFRES POUR 2017

• 100 000 personnes conseillées, accompagnées, hébergées
• 98 lieux d’accueil
• 131 permanences
• 2 000 bénévoles organisés dans 13 régions, 88 groupes locaux
• 14 associations partenaires dans 8 pays (Algérie, Côte d’Ivoire, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tunisie)

 

Source : http://www.lacimade.org/nous-connaitre/missions/

Utilisation, diffusion et crédits des chroniques : contact@radiocollege.fr (Stéphane BONNIFET)